L’analyse s’intéresse à la répartition des investissements collectifs relatifs au plan québécois des infrastructures, à l’influence des transports sur la croissance de l’établissement humain de Québec, à l’emprise physique des modes de transport sur le territoire, aux différentes échelles de mobilité ainsi qu’à l’influence des emprises conflictuelles sur la croissance urbaine. Nous observons que les modes de transports structurent le développement à plusieurs échelles ; certains sont soutenables, d’autres moins.

Et si c'était simplement un choix ?

1/4

1/5

1/3

1/5

1/8

1/9

1/2

1/4

1/4

1/2

1/2

 © Gosselin-Giguère, Parent 2019

  • Grey Facebook Icon